Le Dragon Galactique

Forum littéraire pour discuter de vos lectures fantastiques, de fantasy et de science-fiction
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The Last of Us

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The Last of Us   Jeu 12 Sep - 21:04

Bon je sais, ça sort un peu du cadre "films" mais un jeu-vidéo, c'est aussi sur un écran, non ?
Et je tenais à parler de celui-là parce qu'il était vraiment très beau, autant sur le point esthétique que psychologique, et je pense que c'est une des pièces qui peuvent élever le jeu-vidéo au rang d'art, ou au moins de forme d'expression reconnue ^^


Le jeu s'ouvre sur une cinématique montrant Joël, le futur protagoniste, et sa fille, Sarah. Après deux trois dialogues, on entre dans le vif du sujet avec une épidémie, se manifestant par des accès d’agressivité. Dans la nuit, c'est le début de la panique et la population tente de s'éloigner des zones habitées, de quitter la ville. Joël et Sarah tentent aussi de s'enfuir, accompagnés de l'oncle Tommy.
20 ans plus tard, on retrouve Joël dans la Zone de Quarantaine de Boston, accompagné de Tess, avec qui il fait du trafic au marché noir. La ZQ, et plus largement ce qu'il reste des Etats-Unis, est placée sous loi martiale et les tensions sont palpables, avec le rationnement, et les Lucioles, un groupe tentant de s'opposer à l'armée et affirmant pouvoir libérer l'humanité.
Et justement, le chef des Lucioles confie une mission à Joël et Tess, un colis à sortir de la ZQ et à amener à un centre de recherche des Lucioles situé à l'extérieur de la ville. Le colis en question est Ellie, une jeune adolescente, immunisée contre l'épidémie, et donc la clé du remède ...


Comme vous l'aurez probablement deviné, l'épidémie est une invasion de zombies. Un thème vu et revu donc, et à la mode en plus, ce qui n'était pas en faveur de The Last of Us à la base. Mais les principales thématiques tournant autour des zombies habituellement (la communication entre survivants, l'entraide, ce genre de trucs quoi ...) sont à mon sens bien abordées ici.
On suit le périple de Joël et Ellie à travers les restes de la civilisation, ce qui donne l'occasion de faire de très beaux plans. Il faut l'avouer, le jeu se fait plaisir.


Visuellement, c'est magnifique, avec des jeux de lumière, de l'eau un peu partout, et l'alternance entre extérieurs, villes fantômes ou dévastées et forêts éclatantes, et intérieurs, des habitations abandonnées à l'université.


Pour le scénario, il y a de la matière (un peu plus de 10h de jeu je crois). En plus des deux personnages dont on suit l'évolution, on en rencontre de nouveaux, certains meurent, d'autres non, mais ils ne se joignent pas véritablement à "l'aventure", tout en y apportant leur contribution.
Pour nos deux protagonistes donc, non seulement leur relation évolue, mais ils s'influencent l'un l'autre, s'adaptent, se supportent aussi ^^ Ellie découvre les restes d'un monde qu'elle n'a pas connu, comme l'université, le marchand de glaces, les films, bandes-dessinées ou par le biais d'un journal intime. Joël, au début bien décidé à livrer la gamine et retourner vite fait à sa vie de contrebandier, s'attache à elle, lui raconte la vie d'avant, et va jusqu'à lui accorder sa confiance, ce qu'il ne fait plus depuis l'épidémie.
Pendant leur périple, on découvre les ravages du champignon sur l'humanité, mais aussi les signes d'un nouveau départ possible, comme le groupe de la station hydraulique, ou les girafes.

Oui, tout à fait, les girafes. En pleine santé, dans ce qu'il reste d'une grande agglomération que la nature grignote lentement.


Pour conclure, même sans y jouer (si comme moi vous n'avez pas de console et que votre PC n'est pas assez puissant), ce jeu s'apprécie. On trouve très facilement des vidéos sur youtube, vu le succès qu'il a eu, et en trouvant quelqu'un qui ne parle pas trop en filmant, ça donne l'impression de regarder un film ou une série.
En me relisant, je me rends aussi compte que je n'ai pas dit grand chose. Le jeu repose principalement sur les images et sur les relations qu'entretiennent les personnages, et joue (haha jeu de mot pourri absolument involontaire) aussi sur l'ambiance. Peu de musique, quelques notes à la guitare, rien de très envahissant. Simplement un magasin de disques abandonné, avec tous ces vinyles dans leurs pochettes recouvertes de poussière, ou des lettres de survivants, un scientifique désespéré. C'est pas non plus qu'il est difficile d'en parler, j'ai simplement du mal à exprimer avec des mots ce que j'ai ressenti en le regardant, ou en tout cas à l'écrit. Mais si les premières parties m'intéressaient, les suivantes m'ont marquées, et la fin m'a surprise (en tout cas je ne m'y attendais pas ^^').
Enfin voilà, je n'essaye pas de vous faire jouer à ce jeu, si c'est pas votre truc c'est comme ça, mais je voulais simplement mettre une page pour cette petite œuvre d'art, parce que je le considère en tant que telle.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Last of Us
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Dragon Galactique :: Les Tavernes Parallèles :: L'Imaginaire sur les Ecrans-
Sauter vers: