Le Dragon Galactique

Forum littéraire pour discuter de vos lectures fantastiques, de fantasy et de science-fiction
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ClaudiaG
Oeuf de Dragon
Oeuf de Dragon
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 58
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay   Mar 25 Fév - 20:06

Guy Gavriel Kay est un écrivain Canadien. A 20 ans, il a participé avec Christopher Tolkien a la rédaction du Silmarillon.

la Tapisserie de Fionavar est une trilogie, les tomes successifs étant: L'arbre de l’été, le Feu Vagabond, La voie Obscure.
C'est (encore!) une illustration de la lutte entre le bien et le mal, où la parenté avec l’œuvre de Tolkien est évidente (on y retrouve des humains, des nains, des elfes, un seigneur du mal), mais avec un style bien différent. Pour Guy Gavriel Kay, c'est une œuvre de jeunesse et ce n'est pas ma préférée (même si j'avais bien aimé), mais il initie là son idée d'univers parallèles, Fionavar étant l'univers ultime où tout se retrouve.

Tome I: L'Arbre de l'Été
Citation :
"Ils sont cinq, femmes et hommes, tous Torontois ; ils sont jeunes, étudiants ou professionnels, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n'est qu'une ombre bien pâle ! Malgré la protection offerte par Mantel d'Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire. Le Grand Royaume du Brennin, où ont abouti nos cinq jeunes héros, est la première cible de Maugrim. Une proie facile, puisque le vieux roi n'a pas renoué les liens tissés par ses ancêtres avec les puissances bénéfiques de l'Arbre de l'Été. Une proie facile, à moins que le roi ne s'offre en sacrifice à ce dernier, ou qu'une autre personne ne le remplace..."]
Le sacrifice dans l'Arbre de l'Été est une référence évidente à Odin pendu dans le frêne Yggdrasil. Dans toute la trilogie, on trouve ainsi des références à des légendes européennes diverses (il y a aussi dans de tome ou les autres tomes des dieux et déesses celtiques ou germaniques, parfois maquillés -Ceridwen, Dana, Fenrir -, on retrouve Arthur, Lancelot et Guenièvre... Après tout tous les univers se reflètent dans Fionavar...

Tome 2: Le Feu Vagabond
Citation :
"Rakoth le Dévastateur n'était plus enchaîné. Une telle puissance allait s'abattre sur eux ! Et si l'univers de Fionavar était perdu, tous les autres tomberaient devant Maugrim, la Tapisserie serait déchirée et dénaturée sur le Métier à Tisser des univers, sans pouvoir jamais être réparée... C'est sur cette toile de fond que s'agitent magiciens, nains, guerriers, héros et héroïnes ressuscités des mythes les plus anciens, mais aussi cinq jeunes Torontois dont chacun doit mener à bien sa mission cruciale : pour Kimberly, tirer les morts de leur repos et, pour Dave, porter le cor magique ; introduire son propre fil dans la trame de la Tapisserie pour Paul, le Seigneur de l'Arbre de l'Été, et devenir l'agent d'une destinée immémoriale pour Jennifer ; enfin, pour Kevin, découvrir son rôle dans le combat qui sauvera peut-être du Dévastateur les univers du Tisserand."]

Tome 3: la Voie Obscure (ou La Route Obscure pour certaines éditions)
Citation :
L'hiver avait pris fin. Le cristal de convocation s'était embrasé. C'était la guerre, quelque part au nord, dans les ténèbres. Et un navire voguait vers l'occident...
Dans Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n'est qu'une ombre bien pâle, la puissance de Rakoth Maugrim, le dieu renégat, ne cesse de croître malgré les nombreux appuis accordés à l'armée des Lumières, conduite par Ailéron, le haut roi du Brennin, par plusieurs dieux et héros mythiques ­ dont Owein, le maître de la Chasse Sauvage, et Arthur Pendragon, le Guerrier revenu des morts.
Or, un ultime fil doit encore trouver sa place dans la trame complexe du Tisserand, et ce fil, c'est Darien, le fils de Jennifer et du Dévastateur lui-même. Mais jamais créature vivante, dans aucun univers, n'a été si exactement suspendue entre la Lumière et les Ténèbres...

Ce sont des livres de jeunesse de GGK (pas pour la jeunesse Wink), les ficelles sont parfois un peu grosses, mais l'univers est très riche, et j'aime beaucoup le style: on ne découvre pas le fil de l'histoire avant les personnages, mais on construit la trame petit-à-petit en même temps qu'eux... et ça on le retrouve dans tous les romans de GGK. Par contre si on n'accepte pas de se laisser porter et de comprendre plus tard avec les personnages, ça peut paraître confus. C'est pour ça que je dit pas pour la jeunesse (il y a aussi de la violence, y compris viol), et si on n'a pas une petite notion des mythologies européennes on perdra le sel de quelques références, mais ce n'est pas indispensable à la lecture.

Les autres romains de Guy Gavriel Kay se situent aussi dans des univers parallèles (il y a d'ailleurs souvent une petite référence à l'univers de Fionavar à la fin des livres) mais ils relèvent plus de la Fantasy historique que de l'Heroic Fantasy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay   Mer 26 Fév - 10:42

Moui ... Je suis pas très "Je me retrouve dans un autre monde". J'adorais ça plus petite, mais comme c'est le sujet de base de la plupart des oeuvres fantasy jeunesse, je crois que "j'en ai trop pris" et là ... non.
Pareil pour les références à la mythologie celtique ou scandinave, c'est rare que ça passe. Chez Tolkien je l'ai même pas questionné, dans le Chevalier-Mage c'était habilement traité et amené (et pourtant c'était aussi du "je me retrouve dans un autre monde" x) ), mais sinon, des livres qui reprennent pour trame de fond des légendes, j'aime moyen ... Ca me paraît un peu facile.

Et puis après, jeunesse/pas jeunesse, c'est subjectif, je sais plus quand j'ai commencé à lire le Trône de Fer, mais c'était clairement avant l'âge recommandé x). Il faudrait voir avec le style d'écriture aussi, s'il est plutôt adapté à des adultes ou des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
ClaudiaG
Oeuf de Dragon
Oeuf de Dragon
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 58
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Re: La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay   Jeu 27 Fév - 13:47

Le style d'écriture est plutôt pour adultes. Grands ados, OK. Enfants, non, ils seraient perdus.
J'ai bien dit que c'était une œuvre de jeunesse de l'auteur, donc il y a effectivement des "ficelles" un peu classiques.
Par contre, les légendes ne sont pas vraiment la trame de fond. Dans l’œuvre de GGK, Fionavar est  "le grand univers", dont tous les autres (même le notre) sont des reflets. Donc entre tous les univers il y a des liens. C'est plutôt dans le style "les divinités ou personnages légendaires sur terre sont des reflets, des équivalents, des personnages semi-divins de Fionavar", donc on les reconnait mais ce ne sont pas (pas du tout) des copies. En gros ce sont des archétypes de "puissances" qui ne se traduisent pas de la même façon dans les légendes européennes  ou dans le livre. Mais il y a parfois des maladresses, je suis d'accord.

On retrouve ces similitudes entre univers dans les autres livres de GGK, qui sont plus du style fantasy Historique, où les univers ressemblent aux notre sans être identiques (et où il n'y a plus de voyage d'un monde à l'autre). Un livre va s'inspirer de la reconquista espagnole ("Les Lions d'Al-Rassan", mon préféré de l'auteur), un autre de l'Italie de la Renaissance ("Tigane"), ou des vikings, ou de la Chine médiévale, ou de la Provence médiévale... Mais comme c'est dans un autre univers, il y a des différences importantes avec les modèles historiques.

Transplanter des gens dans un autre monde, c'est une méthode pour les perdre dans ce qui leur arrive. Ici, c'est aussi une façon de perdre le lecteur, d'éviter de lui donner les clés de l'intrigue avant que les personnages les aient. Ce n'est pas une ficelle pour faire un livre sur le choc culturel (qui est une autre des utilisations possibles de ces transplantations entre univers).

[Edit] Désolée, Guy Gavriel Kay n'étant pas dans la liste des auteurs de l'Armoire du Gardien, je n'avais pas vu qu'il y avait déjà un topic sur cette trilogie. Peut-être faudrait-il fusionner les topics?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay   Ven 28 Fév - 19:02

Ah d'accord. J'irais voir si il est à la médiathèque alors, histoire de me faire ma propre idée Smile.

Ca pourrait être une bonne idée de fusionner mais ... Tu as peut être remarqué qu'il y a un peu d'écho sur le forum en ce moment, je crois qu'aucun modérateur ne s'est connecté depuis des semaines =/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel kay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay
» Kay Guy Gavriel - La voie obscure - La tapisserie de Fionavar T3
» La tapisserie de Fionavar
» [Kay, Guy Gavriel] La Tapisserie de Fionavar - Tome 1: L'arbre de l'été
» Guy Gavriel Kay - La Tapisserie de Fionavar tome 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Dragon Galactique :: Les Tavernes Littéraires :: La Licorne Enchantée-
Sauter vers: