Le Dragon Galactique

Forum littéraire pour discuter de vos lectures fantastiques, de fantasy et de science-fiction
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans les cités de la Grèce antique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Roronoa Seiky
Dragon Galactique
Dragon Galactique
avatar

Féminin Nombre de messages : 2892
Age : 23
Localisation : Quelque part à la quête d'un sens de l'orientation.
Dernier Livre lu : "La mort, j'adore" d'Alexis Brocas
Auteur préféré : Pierre Botero, Stuart Hill.
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Dans les cités de la Grèce antique.   Mer 21 Sep - 16:18

J'ai trouvé quelque chose dans l'Illiade (au chant XI) je cite "Puis il [Agamemnon] dépouiller aussi Isos et Antiphos, tous deux fils de Priam, l'un bâtard, l'autre fils légitime"
Notons que l'action se passe sur un champs de bataille, que les deux frères sont sur un char et que c'est le fils "bâtard" qui tirent les rènes tandis que l'autre combat.
Ce n'est pas précisé si Isos est le fils d'une esclave ou d'une servante mais dans les lois athéniennes ne devait-il y a voir qu'une femme "mariée" dans un ménage (je doute vu l'origine des motd "Gynécée" et "Polygammie".).
Cependant c'est sous Periclès que la loi attribuant la citoyennté a été ressérée, ne permettant ainsi d'être citoyen que si nous sommes nés des deux parents athénien (notons qu'il y a une disgression de cette loi.. qui ne profta qu'à...Périclès le Jeune fils de Périclès et d'Aspasie).

Ce qui m'amène par le plus graaannd des hasard à parler de la condition féminine athénienne même si Esus en a parlé (étant donnée qu'au lycée n étudie principalement la civilisation de l'attique).

Juridiquement, une femme n'a que la liberté pour elle. Elle est considéré comme mineure et donc ne peut pas répondre d'elle au tribunal. On la mettait souvent à la charge d'un membre masculin de sa famille. Ca veut dire que même si elle était veuve elle devait vivre chez son père/frère/fils, bref pérpetuellement sous la tutelle masculine. (ce qui fait une différence avec les femmes du moyen Age ou elles pouvaient continuer à gérer le domaine familial).
Elles n'avaient pas le droit 'être montrées en publique. D'ailleurs comme vous le savez au théâtre (on observe la même chose au théâtre chinois sauf dans certains types de pièces) les rôles féminins étaient joués par des hommes. Et certaines femmes, celles qui jouaient de la flûte aux banquets étaient considérés comme péripathétiennes (ca me gène d'utiliser ce mot là car c'est comme machiavélique ou cynique, l'origine n'a aucun rapport avec le sens moderne).
Cependant chez Homère les femmes sortent, s'amusent, se montrent aux banquets (Nausicaa, Pénélope).
Sous Périclès, les femmes sont confinées chez elles, dans un appartement spécifique nommé le Gynécée, bien à l'écart des hommes mais elles sortent pour faire des courses (ou envoient si elles le peuvent leur servante). En terme de travail les femmes étaient exlues de la vie active mais pour des familles pauvres la femme devait travailler comme nourrice, vendangeuse, sage-femme (une petite pensée à Socrate) ou vendeuse de légumes au marché.

En ce qui concerne l'union c'est plus ou moins flou. Les femmes étaient mariées à 16 ans en général (ou 13parfois) et généralement à des hommes d'environ 30ans mais une chose est claire : elle n'était pas consultée.
Théoriquement le mariage était un contrat ou la femme devait être au moins l'égale de l'homme mais bien souvent c'était la gente masculine qui primait car le rôle de la femme était d'être "un ventre". c'est à dire assurer la continuation de la famille en donnant à son époux des enfants de préférence mâle. Elle devait aussi tisser et broder et si servante il yavait diriger son travail. En l'absence du mari elles se charger de l'intendance et de la surveillance de leur maison.
Quand je disais que c'était plus ou moins flou je faisais référence aux aventures extra-conjugales. L'homme était autorisée à ramener une concubine dans le foyer familial mais c'était mal vu, cependant un texte de Lysias (un logographe, écrivain des discours juridiques) traite d'une affaire d'adultère où Euphilétos raconte que sa femme le trompait avec Eratotshènes. D'ailleurs dans ce même texte il utilise une ancienne loi de Dracon qui permit à tous maris outragé de se venger à condition de surprendre le coupable en flagrant délit.

Dans une texte de Plutarque, extrait de Vie de Périclès [tiens ca va faire plaisir à Esus ca] on nou explique que les hétaïres (compagnes) souvent d'origine étrangère vivaient plus librement que les athéniennes. Leur rôle consistait à animer par leur beauté ou leur conversations les banquets masculin. Dans ce texte on parle d'Aspasie de Milet qui fut "prise dans la maison" de et/par Periclès. D'ailleurs Socrate faisait l'éloge de sa sagesse. On raconte même que c'est cette brillante personne qui écrivait les discours de Périclès ce qui valut à l'homme politique beaucoups de railleries étant donné qu'il a gouverné Athènes durant son âge d'or.

Je fais une petite transgression mais je peux pas m'empecher de ne pas parler de l'âge d'or d'Athènes sans citer Périclès. Ce petit bout de grec est né en -495 et mort en -429..
Périclès était l'un voire le plus grand stratège qu'Athènes ait connu..du moins selon les sources car il avait aussi beaucoup d'ennemi. D'ailleurs je me rappelle qu'un texte étudié en seconde ou en première ou un proche de Périclès était attaqué.
En somme Périclès a resseré les bases de la démocratie, consrtuit le parthénon (tiens en grec parthénos signifie la jeune fille quel hasard!) et s'est particulièrement illustré dans la bataille du péloponèse. Dont je vais parler plus en détail dans un autre post (désolée si ca vous semble baclé sur périclès mais on m'appelle) ^^"

EDIT : en ce moment je suis en pleine question de synthèse donc je peux pas étoffer (bon ok forunir d'avantage) mon post sur Périclès mais attendez vous bientôt à une documentation plus complète Wink (je posterai tout ca d'ici vendredi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roronoa Seiky
Dragon Galactique
Dragon Galactique
avatar

Féminin Nombre de messages : 2892
Age : 23
Localisation : Quelque part à la quête d'un sens de l'orientation.
Dernier Livre lu : "La mort, j'adore" d'Alexis Brocas
Auteur préféré : Pierre Botero, Stuart Hill.
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Dans les cités de la Grèce antique.   Ven 23 Sep - 22:19

Double post dunamos.

Périclès occupait le siège de stratège. La guerre du Péloponnèse est une guerre qui oppose encore une fois les meilleures amis de toujours Athènes et Sparte (mais Sparte perd).
Elle débute en -431 et se termine en -404 avant J.C.

Certains historiens attribuent son origine à un conflit de la Ligue de Délos. La ligue de Délos était une allaince conclue entre Athènes et d'autres cités après les guerres médiques (contre les Perses) dans laquelle les cités devaient mettre à disposition des vaisseaux et des hommes ou un trésors commun (sur l'ile de Délos). Ce trésor fut transferé par la suite à Athènes qui devint de plus en plus puissante et utilisa Délos comme moyen de pression.
Cette influence athénienne fut contestée par Sparte.

Je ne sais pas si c'est une cause majeure qui aurait déclenché tout cela mais je pense que la ligue de Délos n'y est pas pour rien.

Pour en revenir à Périclès, celui-ci est mort dès le début de la guerre (d'après mon livre.)
Touours d'après mon livre de seconde, cette geurre se serait déroulée sur trois temps :
-Athènes est assiégée par les Spartiates (en effet ceux ci se présentaient comme supérieurs numériquement) et ravagée par une épidemie. Le succeseur de Périclès et le général Spartiate signent meurent durant le siège d'Amphilopis.
Athènes et Sparte signent une paix en 421 (Paix de Nicias)
-L'accord n'est pas respecté. Alcibiade pousse Athènes à envahir Syracuse (alliés de Sparte) en 413. C'est un échec. Les Athèniens vaincus, prisoniers, leur flotte est détruite.
-412 : reprise des hostilités. En 404 les Athéniens sot assiégés et affamés et capitulent et instaure le régime réputé cruel des Trentes Tyrans qui ne dura pas plus d'une année.

Je parlais du tréso de Délos tout à l'heure. Après son transfert à Athènes, Périclès s'en sert pour embellir la ville. Réelu plusieurs fois stratège, Périclès reste stratège 20 ans gère sans réelle opposition (même s'il a essuyé plusieurs attaques) la politique d'Athènes par exemple : les citoyens ne peuvent devenir tels que si au moins les deux parents sont citoyens..
il ordonne aussi la constructuion du Parthénon sur l'Acropole..

(reconstiution du Parthénon)

(buste de Périclès).

Au fait petites anecdotes :
-il semblerait que se soit la femme qui transmette la citoyenneté à l'enfant.
-Sous Solon, l'esclavagisme par dette a été aboli.
-La Démocratie a été instauré par Clisthène.

Edit : prolongements (ca vaut aussi pour mon post sur les femmes).
Aristophane : l'Assemblée des femmes.
Plutarque ; Sur la vie de Périclès.
Thucycide : Histoire de la guerre du Péloponnèse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans les cités de la Grèce antique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Dragon Galactique :: Le Dragon Déchaîné :: Le Dragon Déchaîné-
Sauter vers: