Le Dragon Galactique

Forum littéraire pour discuter de vos lectures fantastiques, de fantasy et de science-fiction
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Valérian et Laureline de Mézières

Aller en bas 
AuteurMessage
Esus
Dragonnier
Dragonnier
avatar

Masculin Nombre de messages : 2088
Age : 30
Localisation : Dans l'infini de mon imaginaire ...
Auteur préféré : Dan Simmons/F.Herbert/J.Keats/J.Verne ...
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Valérian et Laureline de Mézières   Dim 20 Mai - 11:04

Valérian et Laureline.


Aujourd’hui j’ai décidé de vous présenter un véritable monument de la SF, français de surcroît. Cela faisait longtemps que je désirais vous en parler, et c’est après vu une des émissions + ou – geek (avec notamment le joueur du grenier comme chroniqueur) et une allusion à cette œuvre, j’ai décidé de me lancer à l’eau.

Je sais qu'il s'agit d'une BD mais pourtant je poste ce sujet dans la Soucoupe Volante car il s'agit tellement d'une oeuvre magistrale, qu'un topic dessus, à mon sens, a toute sa place dans cette section.

Présentation générale.

Valérian, agent spatio-temporel est une série de bandes dessinées de science-fiction réalisée par le scénariste Pierre Christin, le dessinateur Jean-Claude Mézières et la coloriste Évelyne Tranlé. Elle est publiée pour la première fois en 1967 dans Pilote et éditée en album chez Dargaud à partir de 1970. Pour le quarantième anniversaire de sa création, en 2007, la série est rebaptisée Valérian et Laureline.

L’histoire se divise par grande partie/cycle.

Valérian et sa compagne Laureline sont des agents du Service Spatio-Temporel (SST) de Galaxity, une mégapole terrienne et la capitale au XXVIIIe siècle d'un empire galactique. La Terre est devenue, à la suite d'un âge noir, l'une des grandes puissances cosmiques. Les agents du SST se déplacent dans le temps et dans l'espace pour préserver les intérêts de Galaxity. Les règles du SST leur interdisent de modifier les évènements du passé. Valérian et Laureline explorent de nouvelles planètes, participent à des expériences historiques, aident des peuples inconnus, règlent des conflits planétaires, représentent Galaxity ... Ils n'interviennent pas pour prévenir l’explosion nucléaire de 1986 qui transforme l’aspect et l’organisation de la Terre. Mais c’est l'avenir de Galaxity qu’ils réécrivent en aidant le superintendant du SST à empêcher ultérieurement ce cataclysme. Hélas, dans cette manipulation temporelle à hauts risques, ils annulent aussi le futur de leur planète. Dans la dernière quadrilogie de la série, Valérian et Laureline partent en quête de la Terre pour lui assurer un nouvel avenir.

D'après Stan Barets en introduction de l’Intégrale n°1, la série Valérian et Laureline est « à la fois un classique du 9e art et un chef d'œuvre de la science-fiction » vendu à plus de 2 500 000 exemplaires. Elle ajoute une dimension particulière au genre codifié du space opera, ouvrant ainsi la porte à toutes les séries actuelles de science-fiction, d'anticipation et d’heroic fantasy.

Les principaux personnages.

-Valérian est originaire de Galaxity, la mégapole terrienne du XXVIIIe siècle, capitale de l'empire galactique terrien. Il est depuis 2713 l'un des agents et sans doute le meilleur élément du Service Spatio-Temporel (SST). Sa mission est de maintenir l’ordre terrien dans l’Univers. Il peut, à l'aide de son vaisseau spatial, parcourir l'immensité de l'espace et effectuer des voyages dans le temps, dans le passé comme dans le futur.

Valérian a un caractère peu trempé. Plutôt dilettante, ce n'est pas vraiment un gagneur et il a l’art de se mettre dans des situations difficiles. Il est présenté un peu comme l'opposé des bons boy-scouts des bandes dessinées franco-belges ou l'antithèse des superhéros des comics américains. Ce profil d'antihéros, qui rend le personnage sympathique, est souvent considéré comme une caractéristique particulièrement attirante de la série.

-Laureline apparaît initialement comme une sauvageonne vivant dans la forêt d'Arelaune, sur la Terre du XIe siècle. Ramenée par Valérian à Galaxity, elle intègre à titre exceptionnel le Service Spatio-Temporel en 2721 et devient sa coéquipière, avant d'être sa compagne. Valérian et Laureline forment rapidement un vrai couple.

Laureline est une jeune femme de tête, particulièrement décidée, un garçon manqué, au moins égale au héros. Elle sort bien souvent Valérian des guêpiers où, homme d'action plus que de réflexion, il ne manque pas de tomber. Laureline est le contrepoids exact de Valérian, l'un dessine en creux l'autre.

-Monsieur Albert : habitant le Paris du XXe siècle, il y est le correspondant de Galaxity. Homme délicieux, ayant de l’entregent et rempli de bon sens pratique, il sait organiser des rencontres utiles. Il aide Valérian et Laureline dans toutes leurs aventures terrestres et les accompagne aussi dans quelques négociations planétaires ou cosmiques.

Les quatre grandes intrigues de la série.

Dans les trois premières histoires de la série, Valérian pourchasse un dissident, Xombul, superintendant des rêves, qui cherche à prendre le pouvoir à Galaxity. Xombul retourne sur Terre au XIe siècle pour s'approprier les pouvoirs du magicien Albéric le Vieil. Avec l'aide d'une sauvageonne de rencontre, Laureline, Valérian parvient à faire échouer cette tentative. Xombul parvient à s'échapper sur la Terre du XXe siècle. Il pense pouvoir profiter d'un cataclysme nucléaire pour s'approprier des connaissances scientifiques qui feraient de lui un nouveau maître de l’Univers. Sun Rae, un pillard new-yorkais, et Schroeder, un jeune savant, aident Valérian et Laureline à poursuivre Xombul. Finalement ce dernier disparaît dans la dématérialisation d'une machine à remonter le temps qui ne pouvait pas encore être fonctionnelle.

Valérian et Laureline aident la Guilde menée par Elmir le marchand à rétablir l'ordre sur Syrte-la-Magnifique. Ils découvrent à cette occasion que les Connaisseurs sont les rescapés d'une expédition spatiale terrienne lancée à la recherche d'une planète d'accueil pour sauver l'humanité, à la suite du cataclysme nucléaire de 1986. Alerté par une série de phénomènes inexplicables, le Superintendant de Galaxity tente, d'empêcher le déclenchement de l'âge noir de la Terre. Avec l'aide de Valérian et Laureline, il déjoue les plans de la Trinité d'Hypsis. Une négociation avec ces faux Dieux permet de changer le passé de la planète : l'explosion nucléaire qui l'a dévastée au XXe siècle n'aura pas lieu. Cette modification de l'histoire a pour conséquence la disparition de Galaxity, qui était née de l'âge noir.

C'est alors qu'un ex-membre du Service spatio-temporel, Jal, s'approprie les pouvoirs de Kistna, survivante d'une espèce très ancienne et très puissante, pour répliquer une explosion nucléaire qui doit corriger les altérations de la trame du temps. Sur les frontières, Valérian et Laureline, avec l'aide de Monsieur Albert, font échouer toutes ses tentatives. Ayant perdu la Terre de Galaxity, devenus mercenaires à la solde du colonel Tlocq, tous deux se confrontent au futur Triumvirat de Rubanis. C'est en réunissant des données sur des événements épars qu'ils se heurtent de nouveau à la Trinité d'Hypsis. Ils en obtiennent des informations sur l'existence de leur planète, perdue quelque part dans l'Univers.

Dans l'antépénultième et la pénultième histoire de la série, Valérian et Laureline se lancent à la recherche de la Terre de Galaxity, aux confins de l'Univers, en se joignant à une expédition d'exploration dirigée par la commandante Singh'a Rough'a. Ils découvrent alors la puissance des Wolochs qui sont à l'origine de tous les malheurs de la Terre.

Influence de la série.

Valérian et Laureline a notamment une influence directe sur Star Wars de George Lucas.

Cela faisait déjà dix ans que la série paraissait dans Pilote et le Faucon Millenium de Han Solo a le même aspect global que le vaisseau XB 982 de Valérian et Laureline. Au fil des épisodes, les ressemblances se font de plus en plus précises : dans L'Empire contre-attaque en 1980, Han Solo est prisonnier d'un bloc de carbonite qui retenait déjà Valérian en 1971, dans L'Empire des mille planètes. En 1983, dans Le Retour du Jedi, la princesse Leia Organa est habillée par Jabba le Hutt d'une tenue de harem semblable à celle qu'avait revêtue Laureline pour Alzafar, le gros poussah d'empereur du Pays sans étoile, publié en 1972.

Pour plus de détails :

http://www.mintinbox.net/Dossiers/dossier_valerian/

Il existe d’autres ressemblances/influences, mais voilà pour les principales.

Valérian et Laureline influe aussi sur d’autres films de façon plus ou moins évidente. Mais il existe un film majeur de la SF (autre que la sage de Star Wars) qui représente un magistral clin d’œil à Valérian et Laureline : Le cinquième élément.

Notons aussi (rien à voir) que l’on retrouve l’influence de Valérian et Laureline dans le manga Goldorak.

Dessin animé.


Après plusieurs essais personnels de Mézières et Christin, Valérian et Laureline existe maintenant en tant que dessin animé, indépendamment de ses créateurs. C'est une coproduction franco-japonaise qui est à l'origine d'une série d'animes librement inspirée de la bande dessinée.

Le dessin animé est très différent de la BD, je dirais même qu’il n’a rien à voir. Pourtant, les deux personnages principaux ont exactement le même comportement que dans la BD, on retrouve en partie la trame de la BD ainsi que certains protagonistes. L’histoire assez sympa malgré quelques longueurs parfois, le seul défaut serait peut-être une « déformation » de la relation entre Valérian et Laureline qui n’arrivent pas à s’avouer leurs sentiments.

Avis personnel.

Vous l’aurez compris, pour moi cette œuvre est vraiment l’un des chefs d’œuvres de la science fiction.

L’histoire nous entraîne à la fois dans l’espace et dans le temps, les paradoxes temporels sont au rendez-vous et c’est tant mieux (surtout si vous aimez comme moi ce genre d’histoire). Les personnages sont vraiment excellents et la relation qui existe entre Valérian et Laureline est vraiment amusante.

Le style du dessin est parfois déconcertant, c’est un style un peu ancien peut-être, à l’américaine dirais-je.

Juste pour terminer, je dirais que si j’adore cette histoire j’ai détesté la fin en revanche. Non pas que je pense qu’il ne faut pas de fin, toute bonne histoire termine un jour. Mais là, pour une fois, je n’accroche pas du tout.

_________________
On apprend des autres, on enseigne aux autres. C'est le but de toutes vies, car en apprenant on avance en tant qu'espèce.
Avant Dune: la maison corrino.
Un poète est la chose la moins poétique qui soit; car il n'a pas d'identité, il est constamment forme et matière d'un autre corps. Le soleil, la lune, la mer, les hommes et les femmes, créatures impulsives, sont poètiques et possèdent en elles un attribut permanent, le poète n'en possède aucun; il n'a aucune identité, il est certainement la moins poétique des créatures de Dieu.
John Keats, 27 octobre 1818, lettre à Woodhouse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valérian et Laureline de Mézières
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valérian et Laureline. L'ouvretemps.
» Quand Goldorak cite Valérian...
» Expo Valerian et Laureline
» Expo Valérian > 5/03
» Valérian et Laureline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Dragon Galactique :: Les Tavernes Littéraires :: La Soucoupe Volante-
Sauter vers: